Absence_de_sens 2/3

Le Labyrinthe existe. Il habite en moi. La forme est labyrinthique jusqu’à ce qu’elle rencontre le sens thaumaturgique. Mais le sens est absent et la forme le fuit. Et la couleur et la forme ont l’absence pour partage. Et le sens et la forme n’ont pas le temps de se rencontrer. Le labyrinthe existe ; il habite les couleurs dans la fracture d’un sens absent.

Labyrinthe II © Nessrine NACCACH


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search