Quelques questions à la féministe Joumana Haddad. Un dialogue imaginaire suivi d’une bouteille à la mer

 Au commencement, il y eut un mot, un mot qui sauva une fille de sa sensation d’étouffer. Un mot qui la sauva entièrement. Ce même mot lui apprit à rêver et à crier, dans sa tête et sur le papier. Ce même mot qui est aujourd’hui tatoué, en arabe, sur le bras droit de la...