Catégorie : Note critique

Le chant des sirènes à masque féministe

À propos de : Anne-Marie Lugan Dardigna, Femmes-femmes sur papier glacé. La presse « féminine », fonction idéologique, Paris, La Découverte, coll. « Cahiers libres », 2019 [1974]. PLAN La presse féminine : magnifique et maléfique À la petite fée du logis ses marmites, à la bourgeoise sa jupe Dorothée bis Fiction féministe, féminisme de mascarade En guise de conclusion :...

May Ziadé, pionnière téméraire du féminisme oriental

 Ce volume est bien petit, sa valeur est encore moindre. Mais tout être ici-bas a ses palpitations, tout âme a ses élans et chacun de nous s’exprime comme il peut. Les fleurettes sauvages croissent à l’ombre des grands chênes séculaires ; le rossignol égrène, dans l’air calme du matin, l’harmonieux crescendo de son joyeux soprano, et...

Du (d’)après comme point de départ

Genesis, n° 44 : « Après le texte. De la réécriture après publication », sous la direction de Rudolf Mahrer, Paris, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 2017, 236 p., ISBN : 979-1023-105636. PLAN L’éditeur, l’auteur & son texte : une création à plusieurs ? Une pratique très courante, souvent marginalisée De l’inabouti comme mode d’être de l’écrit : l’après-texte vu (et vécu) par...

La nymphomanie au féminin. Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani, le corps s’écri(e)ra et n’en fera qu’à sa tête

Dans le jardin de l’ogre , Leïla Slimani1 raconte l’histoire sans fards d’Adèle Robinson. Le roman s’ouvre sur une descente aux enfers : celle de se perdre en orgasmes cherchés, faute d’assouvir les pulsions sexuelles ravageuses. Le personnage s’avère dès le début exécrable. Adèle est parisienne, journaliste spécialisée dans la politique internationale (à défaut d’être...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search