Ce que le temps fait à la thèse

Je me suis inscrite en thèse en 2016. Et le moins qu’on puisse dire c’est que les premières années étaient un désordre total. Malgré une motivation réelle, un financement correct, la présence d’une directrice (très) à l’écoute et un agenda “riche” en activités annexes, mes premiers pas se sont faits dans le tâtonnement. Tâtonnement, d’abord...