“Penser mes pieds ancrés dans les nuages”

Je n’ai jamais été fan de Schéhérazade. Pourtant je sais que, en tant que femme arabe, je suis censée être pleine d’admiration, ou du moins soutenir sa cause. Il n’en est rien. On pourrait croire, à première vue, que je suis jalouse. Schéhérazade par-ci, Schéhérazade par-là: elle surgit de sa boîte de Pandore à chaque...